top of page

L'HOMME A LA TETE DE LION (The Sideshow)

Création BD-Concert 2023-24

CONTACT :

DOMINIQUE TRENTO

Chargé de Production

Téléphone : +33 (0)6 23 39 32 01

Email : dom@larouteproductions.com

RETROUVEZ L'ARTISTE :

  • Youtube-Splendor in the
  • Facebook-Splendor In The Grass

, CREATION 2024 à partir de 12 ans

Le spectacle est coproduit par l'OARA et L'IDDAC -agence culturelle du Département de la Gironde 

 

Après le succès de Come Prima, Splendor in the Grass propose un nouveau projet intitulé « L'HOMME à LA TETE DE LION » qui s’appuie sur l’œuvre de l'auteur Xavier Coste,

auteur du prix FNAC - BD INTER 2022 avec son adaptation "1984" de Georges Orwell.

 

DISTRIBUTION

Mise en Scène : Renaud Cojo
Direction artistique : Arnaud Rouquier-Perret (Splendor in the grass)
Comédien : Jean-François Toulouse
Scénographie : Eric Charbeau et Philippe Casaban
Musique Originale : Splendor in the Grass (Come Prima …)
Création Lumière : Fabrice Barbotin

Création Son : Jeff Poupet
Création vidéo : Geoffroy Groult (Grand Angle productions)


 

L'HISTOIRE

Le roman graphique de Xavier Coste retrace de manière fictionnelle la carrière dans les cirques de Stefan Bibrowski (1890, 1932), l’homme-fauve du début du 20ème siècle plus connu sous le nom de Lionel.

Plongeons dans la folie et la frénésie de l'Amérique des années 20, à New York où s'élèvent les grattes ciels et les ambitions démesurées des hommes. A cette époque, les freaks shows exhibent des êtres humains aux spécificités physiques hors normes comme les sœurs siamoises, la fille à quatre pattes ou encore l'homme tronc. Parmi eux Stefan Bibrowski dit « Hector, l'homme à la tête de Lion ». Né dans un cirque en Europe, il hérite d'un visage animal, totalement couvert de poil. Derrière ce personnage à l'allure bestiale se cache un érudit, un poète passionné de littérature. Maudit par son physique, il est enfermé malgré lui dans son rôle d'homme-lion-gentleman, voué à être une bête de foire. Il entend bien déjouer cette fatalité.

Une histoire touchante et onirique.

 

La nouvelle création des Splendor In The Grass souhaite renouveler le genre du BD-Concert, en mêlant musique live et présence d’un comédien, évoluant dans une scénographie stylisée du New York des 20’S. 

L’homme à la tête de lion (The Sideshow) propose ainsi le récit d’une quête intime vers une identité masquée à révéler ou l’histoire d’une mue. Bribowski parviendra t’il à se libérer du regard des autres qui fait de lui ce que l’on pense qu’il est ? Quelle est sa véritable identité ? Quels sont ses rêves ?

 

Les Splendor In The Grass, groupe arcachonnais, impriment durablement une signature musicale, celle d’Arnaud Rouquier-Perret, compositeur. Leur dernière création Come Prima, a été présentée plus de 120 fois en France et à l'étranger.

Xavier Coste est une étoile montante de la bd, prix Fnac-France Inter en 2022 pour 1984, adaptation de Georges Orwell. Avec l’Homme à la tête de lion, le dessinateur confirme la puissance onirique de son trait.

Afin de bousculer les codes du Bd-Concert, Les Splendor in the Grass ont souhaité collaborer avec Renaud Cojo.  

Le metteur en scène a par ailleurs déjà abordé la question de la monstruosité en 2006 dans Elephant People : un hommage aux « freaks » ou aux « prodiges » chers à Barnum.

L’homme à la tête de lion (The Sideshow) lui offre ainsi l’occasion de collaborer une nouvelle fois avec Jean Francois Toulouse interprétant ici Bribowski, alter égo de Jojo the Dog Face Boy (1864, 1904) qui souffrait de la même anomalie physique et que Jean-François interprétait déjà en 2006...

PRESSE
Le Monde
"hybride entre la bande dessinée, et la peinture, cette fable bouleversante dans l'univers du cirque du 19e siècle explore avec finesse la fragilité animale"  

Télérama  TTT
"Fluide, élliptique et graphiquement épatante, sa narration ..évoque moins la BD que le texte illustré."

France Inter - le Pod Cast : https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/bulles-de-bd/bulles-de-bd-du-mercredi-31-aout-2022-9780447

NOTE D'INTENTION 

À travers l’épopée humaniste d’Hector Bibrowski dont l’intensité des images et la partition musicale développent une narration sensible, le travail du metteur en scène doit être soucieux du dialogue organique entres les pratiques afin de proposer également un voyage au spectateur.trice. 

Ce voyage, aussi intense qu’il soit, doit trouver sa dimension théâtrale à travers le récit proposé à la première personne du singulier et dont l’incarnation sur scène par Bibrowski en personne, doit engager un principe de conte joué, où le récitant témoigne lui-même de son propre récit. Un peu à la manière d’un film actif, réactivé par le souvenir du personnage central et dont le fil s’ordonne également dans le flux des images dessinées et la richesse des mélodies interprétées en direct.

Pour avoir moi-même et dans un précédent travail été influencé comme l’a été ici Xavier  Coste pour sa roman graphique par les personnages de Fedor Jeftichew (« Jo-Jo the Dog Faced Boy »), « Hector » ou Stephan Bibrowski (alias « Lionel »), est une de ces figures mythique issues des Sideshows chers à Phineas Taylor Barnum avec laquelle j’ai déjà travaillé. Outre le sensible et l’empathie immédiate vers laquelle le regard du spectateur peut se porter, il y a un profond mystère chez ces « Prodiges » des Freak Shows que l’acteur doit incarner dans son verbe saillant en laissant place à l’insondable. C’est tout l’enjeu de l’interprétation à laquelle je pense ici.

Je ne souhaite également pas oublier dans le vertige de ce voyage, la relation forte du récit ancré dans son époque, les années vingt à New-York, ces fameuses « Roaring Twenties » ou années dorées, celles des changements majeurs au coeur de la société américaine emmenées également par la fulgurance de l’architecture marquées par une urbanisation croissante. Les villes sont le théâtre de grandes mutations grâce notamment  le développement des gratte-ciels.

Je souhaite donc, outre l’architecture mentale du personnage central, proposer une scénographie « debout » à la manière de New-York que Louis Ferdinand Céline découvre par exemple dans son « Voyage au bout de la nuit ».

La mégalopole y apparaît inquiétante et menaçante dans une focalisation interne qui adopte le point de vue du personnage. Les cadrages adoptés et en particulier la contre-plongée mettent en valeur la monstruosité et insistent sur la déshumanisation des habitants. Ici la scénographie puisera dans la mémoire architecturale des années 20, afin de restituer d’une façon ou une autre cet égal vertige, la flamboyance Art-Déco, magnifiée par les vapeurs envoutantes de la musique et le récit de Bibrowski.

 

Renaud Cojo, Novembre 22

ACTIONS CULTURELLES

Masterclass « Composition à l’image » : conservatoires – écoles de musique . Rencontres – sensibilisations en milieu scolaire.

Exposition de l’Homme à la tête de lion (originaux ou sérigraphie) de Xavier Coste, intervention et dédicace de Xavier Coste.

PARTENAIRES

Coproduction OARA, Coproduction IDDAC,  Création à l'Espace Quérandeau - Saint Jean d’Illac (33), Glob Théâtre – Bordeaux (33) ; Auditorium Sophie Dessus-Uzerche (19) ; Le Rocher de Palmer – Cenon (33) ; Ville de Floirac (33)

En résidence de création : 

Du 6 au 10 novembre 2023 : l’auditorium Sphie Dessus à Uzerche (19) 

Du 13 au 15 novembre 2023  : le Rocher de Palmer à Cenon

Du 21 au 24 novembre 2023  : M270 de Floirac

Du 8 au 12 janvier 2024 : Glob Théâtre, Bordeaux 

Du 29 janvier au 2 février 2024 : Espace Quérandeau de St Jean d’Illac 

PHOTOS

AGENDA

AUDIO

EPK - L'HOMME A LA TETE DE LION

Séquence 2 

VIDÉOS

Séquence 1 

Teaser - L'HOMME A LA TETE DE LION réalisé par Renaud Cojo

Teaser - L'HOMME A LA TETE DE LION

Séquence 3

bottom of page