Création 2020

D'après La Saga de Grimr de Jérémie Moreau - Fauve d'or au Festival International de la BD d'Angoulême 2018

A partir de 10 ans

VIDÉO

À PROPOS DE L'ARTISTE

La saga de Grimr  propose dans le décor grandiose de l’Islande du 18ème siècle, une expérience visuelle et musicale originale à travers un concert qui associe l’énergie punk-rock de l’Ensemble Drift et le souffle romanesque du récit vidéo réalisé à partir de la bande dessinée « La Saga de Grimr »* de Jérémie Moreau.

L’Islande, en proie aux superstitions et asservie par le Danemark, subit depuis plusieurs jours l’irruption d’un volcan. C’est dans ce contexte que le jeune Grimr, devient orphelin. Recueilli par un voleur, Grimr devient un jeune homme doté d’une force impressionnante et s’imagine un destin de héros légendaire. Sa rencontre avec une jeune fille confrontée à un environnement hostile lui semble l’occasion de prouver sa valeur. Une accusation de meurtre va chambouler son projet.

La Saga de Grimr nous convie à un voyage émotionnel entre la musique pénétrante de l’Ensemble Drift et un montage vidéo sublimant la bande dessinée  « La Saga de Grimr ». Sur le plateau les tableaux se succèdent, dessinant un paysage sonore et visuel sous tension. Alors nous apparaît le poids de la filiation, la violence de l’injustice et la force déraisonnable de l’amour.

* Fauve d’or au festival International de la BD d’Angoulême

Scénario et dessin : Jérémie Moreau – Editions Delcourt 2017
Création lumière : Christophe Turpault
Création vidéo : Benjamin Lacquement

L’Equipe artistique
L’ensemble Drift avec Sol Hess, musicien, chanteur, scénariste de bande dessinée britannique; côté musique on le retrouve notamment dans Sweat Like an Ape. Jérôme d’Aviau auteur de BD, batteur, réalisateur, designer de film d’animation; il partage la scène avec Sol Hess dans Sweat Like an Ape. Frédéric Cazaux, musicien et un des piliers artistiques de la Cie Fracas.
Marie Savignat : régisseuse son – Benjamin Lacquement : régisseur vidéo

Référence presse
“Jérémie Moreau, signe à 30 ans, une quête initiatique sombre et forte dotée d’un incroyable souffle” Anne Douhaire – France Inter

“Porté par un souffle romanesque indéniable, ce récit au long cours (220 pages) vaut aussi pour la beauté magnétique de ses pages.” Frédéric Potet – Le Monde